En chemin vers l’utilisation d’un portfolio

Depuis quelques temps, nous cherchons à travailler notre pédagogie pour motiver les étudiants. Le constat général est que les étudiants sont intéressés par les cours mais cela ne suffit pas à les motiver pour travailler.

Après quelques lectures sur le sujet qui nous ont permis de profiter de l’expérience et de la réflexion de spécialistes, nous avons pu retirer les piliers de la motivation :

– l’étudiant a une responsabilité dans la formation : interactions avec d’autres, responsabilité par rapport à l’étude proposée,
– les activités proposées sont crédibles : authentiques, diversifiées, signifiantes,
– l’aspect ‘défi’ : l’activité nécessite un engagement et des compétences.

Ces idées sont pleines de bon sens mais cela ne suffit pas, il faut les mettre en pratique …
Dans un premier temps, nous avons privilégié une approche par ‘projet’ et/ou ‘problème’. Ainsi les étudiants se retrouvent  en binômes, et se voient confier une problématique à résoudre sur 15 jours. (par exemple : mesurer la vitesse et la position d’un mobile sur un axe numérique ave un capteur donné, créer un widget pour suivre un mobile géolocalisé, mettre en place un portail de veille…). Les cours sont structurés autour de ces projets sous forme de TD ou TP, les apports théoriques fournis par les enseignants sont à priori réduits au minimum. Par contre, un temps certain est pris régulièrement pour faire le point : avancement du projet, difficultés rencontrées, synthèse théorique, structuration des apprentissages … Ces périodes d’analyse du travail peuvent se faire soit classe entière, soit en binôme, soit en groupes travaillants sur un sujet analogue. Pour l’instant, nous avons panaché les possiblités et n’avons pas cherché à mesurer l’efficacité des méthodes les unes par rapport aux autres. Toutes ont des avantages et il serait intéressant de faire une analyse comparative.
Cette première évolution est bien appréciée des étudiants et cela semble effectivement porter ses fruits quant à leur implication pendant les cours.
Cette organisation permet, en plus, de mettre en oeuvre des méthodes de travail et des compétences transversales plus difficiles à intégrer dans une organisation classique Cours-TD-TP.

Il nous paraît dommage de s’arrêter en si bon chemin. Nous sommes donc en pleine réflexion sur la mise en place d’un portfolio pour :

– responsabiliser les étudiants face à leur formation,
– aider les étudiants à prendre conscience de leurs compétences, de leurs apprentissages et de leur progression,
– avoir un retour régulier de ce qui est acquis et de ce qui ne l’est pas pour être plus proche des attentes des étudiants.

La lecture de quelques documents sur le protfolio permet de clarifier les idées (portfolio sur support numérique et conception, implantation et utilisation d’un protfolio professionnel étudiant dans un programme de  formation en ergothérapie). Vu les objectifs visés, il semble que nous nous orientions vers un portfolio d’apprentissage.
Pour l’instant, l’idée est de travailler avec un support numérique en ligne mais cela pose des questions relativement à l’accesibilité des données et à l’identité numérique.

Des grandes lignes sont définies, il reste à avancer dans la mise en oeuvre de ces idées …

Enfin, dans une étape suivante, il serait bon d’intégrer les autres  enseignements à cette démarche pour donner du sens à l’ensemble de la formation …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :