Blended learning : la relecture …

Je vous ai présenté ici et la formation mêlant ‘présentiel’ et ‘en ligne’ pour les futurs enseignants en STI2D sur les réseaux informatiques et Internet. Une évaluation à chaud est en cours auprès des enseignants formés. Il me semble important de faire, personnellement, ma propre relecture de cette formation.

1 – Le contexte global de la formation n’était pas favorable

Les enseignants qui officieront en STI2D ont dû, pendant les 3 derniers mois :

– suivre 14 jours de formation dans les différents domaines du STI2D (éco-conception, développement durable, bâtiment, énergétique, informatique, …),
– commencer à préparer la rentrée avec les nouveaux programmes,
– continuer les cours normalement avec les programmes actuels.

L’idée n’est pas de se plaindre d’un dispositif trop lourd : il fallait bien ça, mais tout ensemble, ça fait beaucoup (on peut noter que certaines académies n’ont pas mis en œuvre de formation et ça risque d’être délicat pour les collègues concernés !!! Nous devons donc nous considérer comme gâtés en Bourgogne).

Faisant ce constat, je pense que le dispositif que j’ai mis en place était trop exigeant et chronophage et que les ressources proposées étaient sans doute trop nombreuses et pas assez ciblées. J’ai cherché à éveiller la curiosité des participants sur le sujet, je ne suis pas sûr que cela correspondait à leur attente.

2 – Les groupes de travail local n’ont pas été instaurés

Cette modalité de travail en groupe était à mon avis riche et porteuse, elle permettait de confronter des points de vue, de créer une dynamique au sein des établissement (ou groupe d’établissement). Rien ne s’est fait (ou presque), c’est dommage … Il n’est pas sûr que ces groupes aient plus de chance de voir le jour une prochaine année, il faudra donc prévoir les prochaines formations sans cette possiblité.

3 – La situation-problème de départ n’a pas été bien exploitée en ligne

Plusieurs enseignants m’ont informé, lors de la journée en présentiel, qu’ils n’ont pas vu où était le problème, ni quelles questions ils pouvaient/devaient se poser. Par contre, cette amorce a permis, lors de cette même  journée, de bien balayer les points à aborder. Il faudra sans doute retravailler ce point, aussi bien dans la formulation du problème que dans le suivi des participants au début de la formation.

4 – L’auto-évaluation

Il me semble, à postériori, qu’il faudrait mettre en place des outils d’auto-évaluation (Quizz, QCM, …) afin d’aider les apprenants à s’assurer de leur progression. Cela les aiderait sans doute à maintenir le rythme et à persévérer pendant toute la durée de la formation. De plus cela permettrait de mettre l’accent sur les points essentiels et susciterait des questionnements ou approfondissements sur ces points.

5 – Et le positif ?

C’est vrai que pour l’instant j’ai vu des défauts à cette formation mais il me semble que plusieurs points sont positifs :

– la structure générale du dispositif (autour d’activités et de ressources, ponctuée de discussions sur le forum) me semble bonne,
– la journée en présentiel a été l’occasion de faire une bonne synthèse et de mettre en pratique les concepts théoriques en configurant un client et un serveur FTP,
– une analogie du fonctionnement des réseaux avec la distribution du courrier a beaucoup plu,
– les vidéos proposées apportent une nouvelle façon d’envisager la formation : on avance à son rythme, on regarde autant de fois que l’on veut, on fait une pause quand on veut …

6 – Et moi, qu’y ai-je appris ?

Plein de choses ! Sur l’animation d’un groupe en ligne, sur l’utilisation de la vidéo en formation, sur la création de capsules vidéos. Dans tous ces domaines, je n’en suis qu’au début et la marge de progression me semble grande. Mais c’est tant mieux, c’est l’occasion une nouvelle fois de se remettre en question, de faire évoluer mes pratiques et d’apprendre.

Je tâcherai de prendre le temps de présenter une synthèse de l’évaluation des participants pour avoir tous les sons de cloches …

 

 

 

Advertisements
Publié dans FOAD. 2 Comments »

2 Réponses to “Blended learning : la relecture …”

  1. moriceau Says:

    Bonjour.
    Quoiqu’il en soit des résultats, félicitations pour le témoignage et la prise de recul sur l’expérience. Car, au-delà des discours théoriques d’une part, marketing de l’autre (qui on leur fonction) les compte-rendus d’expérience des praticiens (et par les praticiens eux-mêmes) ne sont pas si fréquents. Il me semble qu’une analyse plus fouillée du contexte organisationnel, fournirait des perpespectives de réingérnierie de votre dispositif. Merci et bonne continuation.

  2. jackdub Says:

    Merci pour votre enthousiasme !

    Pourriez-vous expliciter ce que vous attendez d’une analyse plus fouillée du contexte organisationnel ? Je suis très intéressé par les questions que vous vous posez par rapport à cet article. Elles seront sûrement source d’enrichissement. N’hésitez pas à me les transmettre : cela pourra nourrir nos réflexions …
    Bonne continuation à vous aussi !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :