Formations en ligne : que vend-on ?

Cela fait un moment que je cherche à faire le point sur les formations vendues pour le grand public en ligne. Après avoir fait un tour du net, voici une synthèse de ce que j’ai pu observer.

les différentes offres proposées s’organisent autour de trois grands schémas :

  • les MOOC où, la formation est gratuite mais la certification est vendue (ainsi que de produits connexes)
  • les parcours, avec un accompagnement par un tuteur. Ils peuvent prendre de multiples formes et aussi bien d’un point de vue pédagogique que financier.
  • les formations basées sur un tuteur automatique, où l’apprenant est perpétuellement testé pour adapter son parcours au plus près de ses besoins.

MOOC, parcours et tuteur automatiqueOn peut aussi trouver des produits comme les SPOC de Capitaine SPOC qui sont des parcours collectifs que l’on pourrait qualifier d’hybrides entre le MOOC et le parcours.

La grande part de ces formations propose des certifications pour des tarifs raisonnables : les certifications sont vendues pour quelques dizaines d’euros et les formations sont taillées sur un tarif de l’ordre de 300 € (l’unité de compte peut varier d’un parcours à un mois d’abonnement). On sent que le marché s’organise pour rentrer dans le cadre du CPF : une formation certifiante pour un financement équivalent à une vingtaine d’heures de formation.

Voici enfin les liens vers les différentes offres répertoriées dans le tableau comparatif :

N’hésitez pas à me faire parvenir toutes vos remarques relatives à ce comparatif qui n’est sûrement pas exhaustif …

2 Réponses to “Formations en ligne : que vend-on ?”

  1. Céline D Says:

    Jack,
    La classification est très intéressante et présente un panorama des modèles de formation en ligne en 2015 . Une remarque cependant : les MOOCs ne sont pas tous connectivistes comme leurs créateurs Stephen Downes et Georges Siemens l’avaient imaginé en 2008. De nombreux MOOCs sont construits avec une pédagogie transmissive même si les échanges avec la communauté des participants peuvent permettre de développer ses compétences et son réseau.
    Céline D.

    • jackdub Says:

      Bonjour Céline,
      et merci pour ta remarque. Effectivement, les MOOC ne sont pas tous connectivistes. Cependant, il me semble que ce sont les ressorts du connectivismes mis en place dans les MOOC (apprentissage en communauté à travers les forums, correction entre pairs, tutorat par les pairs,…) qui en font leur spécificités. Il me semble que si l’on se limite à l’aspect uniquement transmissif, on a un produit de moindre qualité puisque le nombre empêche un tutorat digne de ce nom. A débattre …


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :