Des réflexions sur les openbadges

L’open badge est un ‘objet’ à la mode pour reconnaître les compétences informelles. Pour pertinent que peut être cet outil, il serait dommage de ne le voir que comme un bon-point augmenté par la technologie ou comme micro-crédit capitalisable. Il offre la possibilité de passer d’un système déclaratif difficilement vérifiable (le CV) à un autre basé sur la reconnaissance mais ça n’est pas tout. A partir de quelques lectures de l’été, je vous propose des éléments de réflexion sur les compétences informelles et la reconnaissance …

La suite sur http://dane.ac-dijon.fr/2018/08/29/des-reflexions-sur-les-open-badges/

Publicités

Un kit pour travailler l’inter-degré

Nous avons organisé récemment une journée de travail sur l’inter-degré avec des enseignants du primaire et du secondaire et des personnels des services supports (CARDIE, formation, CLEMI). La journée a été très riche alors nous nous faisons un plaisir de vous en relater le contenu et l’ensemble des ressources utilisées pour que vous puissiez la vivre chez vous. Bons échanges !

La suite sur le site de la DANE …

Développement professionnel continu : de quoi parle-t-on ?

Pour prolonger un article précédent qui traite de développement professionnel des enseignants en s’appuyant sur la vidéoformation, nous revenons sur la notion de développement professionnel qui intègre et dépasse la formation continue. Son objectif est de favoriser, soutenir, accompagner les démarches orientées vers l’évolution des pratiques enseignantes, sans forcément les piloter. On est un peu dans la logique de la chrysalide des enseignants pour passer ‘de la chenille au papillon’. C’est dans cette dynamique que l’on peut s’interroger : ‘Comment l’établissement devient formateur ou apprenant ?’ Voici le retour d’une journée autour du développement professionnel animée par F. Muller.

La suite sur le blog de la DANE de Dijon

Publié dans collaboratif. 1 Comment »

Vidéoformation : un outil au service du développement professionnel des enseignants

J’assistais récemment à une formation organisée par l’IFE autour des questions de l’établissement formateur, du collectif d’acteurs et du développement professionnel des enseignants. Animée par Luc RIA (IFE, porteur de la chaire Unesco « Former les enseignants au 21ème siècle » et initiateur de Néopass@ction) et Sophie MOUSSAY (Laboratoire ACTé) et regroupant une soixantaine de participants, cette journée abordait de nombreux aspects très intéressants, relatés ci-dessous. Nous verrons dans un premier temps la synthèse des contributions préliminaires à la formation puis la présentation de quelques démarches et réflexions inspirantes autour de la vidéoformation et de l’organisation et animation de collectifs.

… La suite sur le site de la DANE de Dijon !

Les classes inversées ou la valse des apprentissages

Plutôt que de chercher à défendre une approche pédagogique plutôt qu’une autre, il peut être intéressant de présenter quelques principes pragmatiques des classes inversées en vous laissant le choix d’y adhérer ou pas.

La suite sur le site de la DANE de Dijon

Vers une académie apprenante

Le rapport Vers une société apprenante a été publié cette année et présente un ensemble de pistes très riches pour faire évoluer le système éducatif. Il embrasse une vision globale de l’éducation intégrant les acteurs de l’éducation nationale à différents niveaux (personnel, établissement, institution) mais aussi le monde de la recherche et l’ensemble des acteurs de la communauté éducative (élèves, parents et collectivités territoriales …)

Madame Alexandre-Bailly, rectrice de l’académie de Dijon, souhaite faire de notre académie une académie apprenante. La question se pose alors de savoir comment s’approprier, diffuser et soutenir ces idées et pratiques au quotidien.

La suite sur le site de la DANE de Dijon

Ci-dessous, une synthèse du rapport Vers une société apprenante.

Et si la salle des profs était un espace de coworking …

J’assistais récemment à une table ronde autour des questions de télétravail et coworking. Les échanges m’ont interpellé et fait pensé que les enseignants peuvent être assimilés à des télétravailleurs qui passent une partie non négligeable de leur temps à travailler chez eux. Or, ces espaces de coworking accueillent les télétravailleurs et leur proposent un contexte inspirant et ‘socialisant’. Serait-il fou de concevoir la salle des profs d’un établissement scolaire comme un tel espace ?

La suite sur http://dane.ac-dijon.fr/2017/11/03/salle-des-profs-coworking/

%d blogueurs aiment cette page :